Les secrets de la Playstation Classic : le menu caché de Sony, un support pour plus de jeux

La Playstation Classic de Sony n’a pas reçu de très bonnes critiques. Comme nous l’évoquions précédemment, l’opinion globale de la communauté se résume à « une implémentation simpliste avec une bibliothèque moyenne ». Il y a eu beaucoup de théories pour expliquer le fait que le système ne dispose que d’une si faible sélection de jeux, comme le fait que plusieurs remakes font prochainement sortir et qu’il est difficile de conserver des licences de musique appropriées et dont les droits seront protégés pour plusieurs années.  Il y a aussi eu des critiques sur le fait que de nombreux jeux sont copiés depuis les versions PAL européennes, qui fonctionnent à 50fps, en opposition au standard PAL à 60fps.

Néanmoins, des hackers ont passé du temps à examiner l’appareil, et ils ont déjà découvert un secret intéressant et des données soulignent la possibilité que beaucoup plus de jeux seraient compatibles avec la PS Classic que ce qui est le cas actuellement.

 Cette vidéo explique comment utiliser un clavier USB pour ouvrir un menu secret sur la Playstation Classic, bien que tous les claviers ne soient pas compatibles. Jusqu’ici, seuls les claviers Logitech et Corsair ont été confirmés comme fonctionnant (le Corsair K70 et le K95 sont confirmés). De nombreux modèles ne fonctionnent pas pour cette manœuvre, même si elle est simple et qu’elle consiste à taper « Echapp » sur le clavier. Il peut y avoir des trous dans le liste noire utilisée par Sony pour empêcher que des périphériques USB comme les claviers puissent fonctionner, mais les différences exactes n’ont pas encore été identifiées. Des publications et des utilisateurs différents ont déclaré avoir testé entre 10 et 15 claviers sans que cela ne marche. Donc ne pensez pas que le vôtre fonctionnera forcément.

Le nouveau menu présente plusieurs possibilités, dont des états de sauvegarde basés sur les RAM, l’option pour utiliser des scanlines CRT et un paramétrage pour sauter des images (cela permet à la machine de passer certaines images pour améliorer la performance, mais puisque certaines images de l’animation sont sautées, cela impacte forcément la fluidité). Il y a d’autres options, qui nécessiteront d’être testées, et elles peuvent, en théorie, endommager votre Playstation Classic. Comme toujours, soyez prudents avant de vous lancer aveuglément dans les menus cachés.

Mais ce n’est pas le seul secret découvert dans la console. Sony a utilisé un logiciel d’émulation open-source pour concevoir ses produits, ce qui veut dire que l’entreprise a du sortir sa propre version du code modifié sur GitHub. Dans la fuite d’informations, on trouve aussi une liste, dans le fichier title.h, de jeux que Sony a apparemment testés mais qui ne fonctionnaient pas avec la sortie. Parmi eux, on trouve :

  • Colin McRae Rally
  • Crash Bandicoot (1 & 2)
  • Gran Turismo
  • Legacy of Kain: Soul Reaver
  • Medal of Honor
  • Medievil
  • Parappa the Rapper
  • Silent Hill
  • Street Fighter Alpha 3
  • Tomb Raider (1 & 2)
  • Tony Hawk’s Pro Skater (1 & 2)

Ce n’est qu’une partie de la liste (vous pouvez la consulter entièrement sur internet), mais il est intéressant de voir que nombres de ces jeux testés mais non inclus sont des titres que les jeux recherchaient, en opposition à ce que Sony a fourni au final. Si on part du principe que ces jeux ont été testés, il est évident que quelqu’un chez Sony savait que ces titres font parti de ceux recherchés par les utilisateurs. Ils n’ont juste pas pris la peine de les inclure. Pour être clair, il n’y a pas de preuve qu’un de ces titres soit présent sur le système. Ils sont juste mentionnés comme ayant été testés.

Selon Digital Foundry, l’émulation actuelle de la PS1 est assez pauvre. John Linneman, qui écrit pour ce site, le décrit comme « potentiellement la pire composition matérielle de console que Sony ait jamais sorti ». Mais il propose aussi une explication technique sur le pourquoi ces jeux rendent si mal- c’est une combinaison de choix de filtrages de textures que Sony a fait et la décision de conserver la versions PAL des jeux (qui tournent à 50fps) mais de pousser ces 50fps à 60fps. La seule manière de le faire est de répéter des images. Manifestement, c’est le problème majeur pour les 9 jeux qui utilisent PAL sur la PS Classic.

Honnêtement et au vu du rapport technique de Linneman, je ne suis même pas sûr que la PS Classic soit même une bonne console – si l’émulation n’est pas solide, il n’y a pas de raisons d’utiliser cette console plutôt qu’un PC. Mais pour ceux qui en veulent quand même une, heureusement des fonctionnalités additionnelles ou une meilleure performance peuvent être débloqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *