Prochainement, Windows 10 « réservera » 7GB de votre stockage pour les mises à jour

Les mises à jour de Windows ont besoin de beaucoup de place sur le disque, ce qui représente un problème pour les appareils avec de petits espaces de stockage interne. Microsoft entend résoudre ce problème en se « réservant » une partie de cet espace pour les mises à jour dans la prochaine version de Windows 10, connue sous le code 19H1.

Cela fait déjà quelques années que Microsoft sort des ordinateurs portables peu chers avec de petits disques durs. Mais quiconque s’est déjà servi d’un de ces appareils a rapidement rencontré un gros problème : ces ordinateurs n’ont généralement pas assez de stockage disponible pour installer les mises à jour importantes. Cela les empêche de bénéficier des patches importants, des correctifs de sécurité et de nouvelles fonctionnalités. Bien qu’il ne faille pas forcément télécharger la dernière version de Windows dès le premier jour, cela reste une chose à faire et ne pas avoir assez d’espace est un gros problème.

Actuellement, le dilemme se fait entre soit supprimer autant de fichiers et de programmes que possible ou de télécharger la mise à jour sur un stockage externe. Aucune solution n’est facile, particulièrement pour des étudiants d’université avec des appareils à bas prix, qui n’ont pas de disque USB et qui ont quand même besoin de conserver tous leurs fichiers et programmes.

Microsoft essaie de corriger ce problème avec une méthode à la limite de la controverse. A partir de la prochaine sortie majeure (et disponible dès à présent pour les Insiders), Microsoft se réservera au moins 7GB d’espace sur votre disque dur.

Cet espace ne sera pas complètement gâché. Windows y stockera les fichiers temporaires lorsque l’espace n’est pas nécessaire pour les mises à jour. Les fichiers créés par les applications et les processus qui auraient pris cette place de toute façon iront aussi dans cet espace dédié. Au moment de la mise à jour, Windows supprimera automatiquement tous les fichiers stocké là et utilisera l’espace pour télécharger les fichiers de mise à niveau.

Microsoft déclare qu’un disque virtuel ne sera pas utilisé pour cela. Comme l’explique Craig Barkhouse de Microsoft chez TechNet :

A la place, nous avons conçu une solution élégante qui nécessitera un nouveau supporte ajouté à NTFS. L’idée est que NTFS fournisse un mécanisme permettant aux actions de maintenance de spécifier la quantité d'espace réservée, par exemple 7 Go. Ensuite, NTFS réserve 7 Go à des fins de maintenance uniquement. Quel est l'effet de cela? L’espace libre visible sur C: diminue de 7 Go, ce qui réduit l’espace disponible pour les applications normales. Le service peut toutefois utiliser ces 7 Go.

La quantité d’espace réservé dépend de quelles fonctionnalités et langues optionnelles vous avez installées. Plus il y en a sur le système, plus il y aura d’espace réservé pour que ces fonctionnalités puissent être mises à jour correctement. Si vous désinstallez plus tard une fonction ou une langue, l’espace réservé diminuera avec.

Microsoft explique le stockage réservé démarrera aux alentours de 7GB et ira en augmentant à partir de là.

En théorie, cet espace est de toute façon utilisé et les utilisateurs ne perdent rien. Mais certains disposent de moins de 7GB de fichiers temporaires à la fois. Ces utilisateurs verront moins d'espace disponible dans l'ensemble. C’est un compromis qui aidera certaines personnes tout en réduisant le stockage disponible pour d’autres.
 
La version 19H1 de Windows 10 devrait être lancée en avril 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *